Agence Architecte Toulouse :: Bamboo Architecture :: De Quelen Architecte Toulouse :: Construction Renovation Batiment HQE

Agence de Quelen Architecte Toulouse 31

Hélène de Quelen Architecte Toulouse
 

Un hôtel *** au centre de L’Isle Jourdain

Print




coupe-aa_bonne





En association avec :

Fabienne LARCADE – Architecte

David SIST- économiste et OPC
B. FELIX - bet structure
ATMOSPHERES- bet CVC
FERRER -bet électricité


 

Le projet consiste en la démolition d’un hôtel vétuste, fermé depuis 4 ans, pour la RECONSTRUCTION d’un HOTEL ***.

La rénovation et surélévation voulues au départ par le Maître de l’Ouvrage nécessitent une reprise trop importante en sous-œuvre. Il est donc décidé de réaliser en lieu et place une construction neuve.

Le Maître de l’Ouvrage a l’ambition de réaliser un bâtiment «  remarquable » en termes  d’esthétique urbaine , de modernité et de confort.

INSERTION URBAINE :

D’un point de vue urbain, la parcelle a une position privilégiée car elle possède 3 façades sur rue:

- la façade Sud, Place Gambetta, avec l’entrée du Restaurant .

Cette façade est traitée comme une façade classique élégante qui doit dialoguer avec les autres façades existantes qui entourent la Place.

Pour lui donner du caractère, on a travaillé avec des jeux de serrurerie ( balcons, toit suspendu, encadrements des baies du RDC) et une hiérarchie des niveaux ( larges ouvertures au RDC, différence dans le traitement des balcons au niveau 1 et 2, retrait de la façade derrière les balcons maçonnés et percés d’oculi, au niveau des combles ) .L’enduit choisi est de couleur « gris chaud », les encadrements sont en surépaisseur, les menuiseries de teinte noire, sont de type « atelier » au RDC et avec un simple encadrement aux étages. Tous les ouvrages de serrurerie évoquant l’ « eau » sont également noirs.

- la façade Ouest, rue Fernand Mestre, la façade la plus longue avec ses 30 mètres , et pentue. Cette façade est traitée en creux en son centre, et s’ouvre sur un patio intérieur. C’est l’entrée de l’Hôtel.

Cette façade est délibérément traitée de façon plus libre et contemporaine avec :

Il s’agit ici de la transformation d’un logement, dans les anciens com

  • la façade du bâtiment arrière en enduit rouge qui se déploie sur 3 faces jusqu’à l’intérieur du patio.
  • un jeux d’obliques :

- habillage des soubassements en épousant le dénivelé de la rue.

- 2 triangles de part et d’autre de l’escalier en textiles imprimés comme signalétique de l’hôtel .

  • une ligne dynamique d’ « oculi » qui forment un L de part et d’autre du patio: les fenêtres du restaurant à droite et celles du salon à gauche.
  • Des « oculi » épars qui dansent sur des lignes courbes comme des impressions textiles, sur le mur rouge au-dessus de la réception de l’hôtel et sur la façade intérieure sud du patio.

Derrière ces fenêtres rondes, les circulations mènent aux chambres.

  • un volume en métal découpé qui devient lanterne la nuit, qui abrite l’escalier de secours et vient bloquer le portail .
  • une ouverture verticale en creux qui éclaire la circulation du bâtiment principal .
  • enfin, on retrouve le jeu de serrurerie sur la ferme de la charpente métallique décollée du pignon.

- La façade Nord sur le boulevard de la Marne, est une déclinaison plus sobre de la façade sur la Place . Elle vient refermer le U en mitoyenneté.

- Les 3 façades sur le patio sont percées sur la totalité du RDC par les mêmes menuiseries - type atelier- que sur la Place. La volonté du maître de l’Ouvrage est depuis le début de créer le maximum de transparence et de visibilité sur l’ensemble de la parcelle.

D’un point de vue de la couverture, le choix du matériau s’est porté sur du zinc couleur anthracite pour le bâtiment principal, avec un faîtage légèrement cintré, visible en pignon.